Tsubasa Oto Rpg

Forum RPG du pays d'Oto dans l'univers de Tsubasa Reservoir Chronicles.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tales of Arboria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leakcim Kaminari

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Là ... Mais non, pas là ! LÀ !

MessageSujet: Tales of Arboria   Jeu 10 Juin - 22:16

Il s'agit là d'un roman que je tape à l'ordinateur (pauvre roman, je lui fait mal en le tapant ainsi Sad ) avec pour forte touche d'inspiration la série des Tales of ...

Je posterais chapitre par chapitre ^^


[edit by Leakcim]Il serait bien d'éviter de poster entre deux chapitre ^^
Si vous désiré discutez de l'histoire, demandez à ce qu'un sujet à part soit créé merci ^^ [/edit]


Dernière édition par Leakcim Kaminari le Jeu 10 Juin - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane
Admin
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 28/05/2010

MessageSujet: Re: Tales of Arboria   Jeu 10 Juin - 22:19

Cool ! J'ai hâte de voir ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsubasa-oto-rpg.forums-actifs.net
Leakcim Kaminari

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Là ... Mais non, pas là ! LÀ !

MessageSujet: Re: Tales of Arboria   Jeu 10 Juin - 23:21

~Prologue~

Arboria, une zone qui sépare le monde en trois grandes régions. Au Sud-Est du cœur d'Arboria se trouve la région des plaines rocheuses, des grands lacs, des prairies d'Éole et des volcans éternels. Au Sud-Ouest, on trouve les grandes chaines de montagnes glacières, dont les forêts ne semblent craindre le froid, où le jour fait peine à se montrer et qui subissent sans cesse les aléas capricieux du tonnerre. Enfin, au Nord se trouve une région ne connaissant pas la nuit, où l'on est aimé ou détesté et dont les villes ne touche jamais de sol autre que celui avec lequel elle flotte. Il est rare de voir des gens d'une région se retrouver dans une autre que la leur. Ce car il n'est pas possible de traverser Arboria. Cette région étant entourée d'un mur en métal divin, dont la fin se trouve au dessus même des cimes glacières. Malgré les contraintes qu'impose Arboria, les gens ne veulent pas voire cette zone disparaitre. Car si tel en venait à être le cas, l'arbre sacré, gardien du monde et créateur de mana, viendrait à disparaitre, détruit par le miasme libéré par les monstres de ce monde. Celui qui, à l'époque, décida de créer ce mur, était le plus grand mage de tout les temps. Le seigneur Arbors dix-huitième du nom, gardien du temple du mana, au pied du grand arbre sacré. Il avait remarqué des changements de l'arbre. Les couleur de celui ci passait à une teinte automnale, alors que la région ne pouvait connaitre que le printemps. Avec l'accord des trois grand seigneur des régions du monde, il ordonna d'ériger le mur dit des Dieux. Depuis, deux cents ans ont passé, et l'arbre à mana, protégé du mur, continue de donner la vie à ce monde.



Tales of
Arboria
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leakcim Kaminari

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Là ... Mais non, pas là ! LÀ !

MessageSujet: Re: Tales of Arboria   Jeu 10 Juin - 23:22

~Partie première~
~Chapitre premier~


Dans les murailles sacrées, propriété des Dieux, des hommes font des rondes de surveillance pour être sûr que personne n'ose s'infiltrer sur les territoires divins. Ces hommes, ont juré allégeance à la Déesse fondatrice du monde. Dès que deux d'entre eux ont fini leur tour de ronde, deux autres prennent le relais. Yoïk et Siltern prennent ainsi leur tour. Et cela en est ainsi depuis qu'ils ont intégré la grande armée divine.

De la neige … Un rocher … Une crevasse …

Ils prennent leur tour dans le sens dit des âmes. Ils commencent par la grande porte, puis prennent le premier couloir à droite. Suivent celui la jusqu'à la porte du temple des anges. Là, ils font une pause, cela fait déjà trois heures qu'ils marchent.

Un arbre … Une forêt … Une biche …

En reprenant leur route, ils ouvrent la porte, la referment derrière eux, puis continue leur chemin le long du couloir. Enfin, ils arrivent à une intersection. Il s'agit du deuxième poste de garde sur les trois cent cinquante poste présent sur ce couloir. Ils donnent le relais aux suivant, se repose trois heures et reprennent leur route.

De l'herbe … Un terrier … Une clairière …

Cela faisait bientôt trois heures que les deux soldats marchaient. L'un d'eux commença à s'exprimer.
« Tu penses pas qu'il serait bon de demander l'installation de tapis roulant ici ? Au moins, on réduira notre temps de patrouille de moitié.
-C'est sûr que ça serait plus pratique. Mais bon, tu penses bien qu'ils vont pas essayer de toucher à ce mur. S'ils voulaient y modifier quelque chose, il faudrait le détruire puis le reconstruire.
-Et comme ce mur est indestructible …
-On n'est pas prêt de l'avoir notre tapis roulant ! »

Un champ … Une muraille … Un éclair …
« Bon sang c'est quoi ce truc !
-Et merde ! Comment un monstre a bien pu pénétrer la muraille ? »
Il venait de surgir devant Yoïk et Siltern, une boule uniquement faite de foudre. Les deux soldats eurent tout juste le temps de donner le signalement de la chose qu'ils eurent trépassé sous la violente déferlante d'éclair que libéra la boule. Pendant quelque seconde encore, la boule de foudre tourna autour des deux corps, comme pour regarder de quoi ils étaient faits, ou plutôt, ce qu'ils possédaient.
Par la suite, la boule de foudre partit dans la direction opposée à celle d'où elle était venue. Elle traversa la muraille d'acier divin comme si cette dernière n'avait pas existé. La boule de foudre traversa ensuite les vastes étendues avant de partir vers le ciel. Elle trouva là une nouvelle terre, une terre flottant dans les airs. La boule de foudre s'avança encore jusqu'à proximité d'un village, là, elle se plaça dans un fourré afin de ne pas être vue. Alors, un être, semblable à un humain, pris forme à la place de la boule. C'était un jeune homme portant un vêtement très étrange, avec seulement une manche sur l'épaule droite, serrant relativement le corps, il portait également une mitaine à la main gauche et un pantalon d'une matière des plus étrange. Il avait également, sur la tête, une sorte d'écharpe de façon à ce qu'on ne puisse voir son visage.
« Infiltration des terres Céleste, réussit. Maintenant, trouver quatre êtres capables de maitriser chacun un des éléments de cette région. Je me souhaite bonne chance. »

~*~
Le jeune homme avait trouvé une chambre dans la capitale à un prix relativement intéressant. Cela faisait maintenant près de seize jours qu'il se trouvait là. Il observait comment évoluait les gens autour de lui. Il était cependant très étonné, il n'avait croisé encore personne dont l'énergie corporelle correspondait avec celle du mana. N'y avait-il donc aucun elfe ni demi-elfe dans ce royaume? Ou bien alors, était-ce dû à cette chose que tout le monde portait. Enfin, tout le monde … Tout le monde de la haute et moyenne société. Il est évident qu'il n'y avait aucun travailleur ou alors pauvre gens qui en portait. Cela était beaucoup trop cher. Le jeune homme était passé devant une boutique en vendant, il en aurait eu pour trois fois le petit stock de monnaie, déjà peu négligeable, qu'il avait emporté avec lui le temps d'accomplir ses projets. Et il semblait être de moins en moins sur de trouver ce qu'il cherchait. D'autant plus que, les gens du coin prenaient vraiment n'importe quoi pour un monstre. Le lendemain de son arrivée, le jeune homme avait vu une pauvre mandragore se faire éliminer juste parce qu'elle marchait sur une route tracée pour les humains. Mais, les humains ne savent donc pas que les mandragore sont des créatures inoffensive ne passant à l'offensive que si on les attaque? En plus, les mandragores ont la particularité de repousser les veuves géantes, qui elles sont dangereuses soit dit en passant. Bien que ce soit la seule créature capable de produire un antidote au venin de mandragore. Enfin, là n'était plus la question, maintenant elle était plutôt, les humains n'auraient-ils pas exterminé les elfes, car ceux-ci auraient pu montrer trop de différence avec eux?
Le jeune homme semblait en être de plus en plus sur quand il put, par un hasard des plus chanceux, assister à une représentation publique des forces militaires du pays. Ainsi, voilà comment fonctionnait cet objet qui leur permettaient d'user de la "magie", s'il était encore possible d'appeler ça de la magie. Cet objet brulait le mana extérieur, le transformait en "miasme" et l'expulsait sous une forme élémentaire vers la cible. Autant le dire, c'était la source du flétrissement des plantes. Il était intolérable pour ce jeune homme de voir une telle chose se produire devant lui. Mais, il ne pouvait rien faire. Si par hasard il venait à user de magie sous les yeux de la foule sans user de cette chose appelée "Formule Cyclique", il serait accusé d'être un monstre. Maudits humains. Mais, maintenant qu'il avait vu ça, il pourrait plus facilement repérer si des êtres utilisent le mana ou s'ils le brûlent. Et, pour le savoir, il allait s'isoler.

~*~
« Mais non, il n'y a personne qui puisse utiliser la magie sans formule cyclique ! Tu le sais bien. Si cela avait été possible d'user de la magie comme ça père ne se serait pas embêté à saigner notre nation pour fournir cet équipement à l'armée.
-' … '
-Mais pourquoi t'entêtes-tu?
-' … '
-Comment ça tu as senti une personne y arrivant? Ne me dis pas que tu es encore sortie sans permission?
- …
-Tu es vraiment irrécupérable … »
Ceux qui ne sont pas du coin auraient surement cru assisté à un monologue avec une jeune fille schizophrène. Ceux qui connaissent la situation savent qu'il s'agissait des deux princesses jumelles. Elles se comprennent tellement bien qu'elles n'avaient presque pas besoin de se parler entre elles. Seulement, l'une des deux parle aussi vite qu'elle ne pense. Des fois même, il lui arrive de finir sa phrase avant même qu'elle ne sache ce qu'elle allait dire. Elles revenaient d'un cours de magie. Bien qu'elles soient de la très haute société, elles étaient quasiment incapables d'user de la magie. À tel point, qu'il leur fallait une bonne demi-heure pour lancer le plus basique des sorts qui existaient. Cependant, elles possédaient un petit quelque chose qui faisait d'elle des personnes supérieures aux autres. Pas sur le plan social, le fait qu'elles soient princesses ne jouait pas beaucoup là-dessus. Non, elles étaient capables de ressentir la présence des gens. Et ça, le jeune homme ne l'avait pas loupé. Pour lui, c'était tout ce qu'il y a de plus évident, ces jeunes filles étaient des demies-elfes. Enfin, il avait trouvé ce qu'il cherchait. Et comme elles étaient jumelles, elles devaient forcément maitriser des éléments opposés. C'était très exactement ce que cherchait le jeune homme. En suivant leur énergie, il parvint à déterminer leur source de mana, l'amour et la haine. Il remarqua également que l'une d'elle avait remarqué sa présence. Pas grave, l'autre semblait ne pas y croire. Enfin, quand il remarqua l'endroit où elles entrèrent, il se dit gloire. Le palais. Et qui plus est, la salle du trône, assis sur ce dernier, l'origine humaine de l'aura des jeunes filles. À ses côtés, une aura similaire, moins masqué mais, tout de même, contenant de la lumière et enfin, dans une salle en arrière, une aura de gravité. Les quatre éléments que cherchait le jeune homme, rassemblés en une seule et même famille. Il lui faudra agir vite et de nuit. Maintenant, il connaissait sa cible. Les deux jeunes filles. Les deux autres ne l'écouteraient pas et appelleraient la garde. Les jeunes filles elles, sont désireuses de découvrir. Il lui suffira d'user de "magie" devant elles et elles le suivront sans hésitation. Du moins, il espérait.

~*~
« Pfft! Je suis crevé … Mais elle tombe quand la nuit … Enfin, le semblant de nuit. Il n'y a pas de diminution de luminosité les jours de nouvelle lune chez eux?
-T'es qui toi!
-Et merde … »
Un mort. Dommage pour le garde. Et tant pis pour l'attente d'un moment plus sombre. S'il n'agissait pas tout de suite, d'autres gardes débarqueraient. Déjà qu'il allait se mettre toute une nation à dos en "kidnappant" deux princesses … Le jeune homme sauta dans un arbre. Il ne pouvait quand même pas prendre l'allée principale. D'autant plus qu'il venait de passer un garde qui devait surement être attendu pour un rapport de la situation. La sonnerie d'alerte que le jeune homme entendit alors qu'il venait d'atteindre le cinquième étage du palais via d'excellentes capacités d'alpinisme, lui confirma qu'il n'était plus le bienvenu sur les lieux … Enfin bon, maintenant, il n'était plus facilement remarquable … Enfin, presque. En plus que de devoir se passer d'un garde, les résidents du château allaient devoir se passer d'une servante. Espérons juste qu'il s'agissait de sa chambre et non d'une salle où les servantes passent toutes les deux minutes. Et deux étages plus hauts, pas de chance … Le puissant cri strident émanant de deux fenêtres plus bas lui fit comprendre qu'il allait devoir accélérer le mouvement. Enfin bon, ça allait, il se rapprochait de plus en plus de la salle qu'il visait. Espérons juste maintenant de ne pas se retrouver en situation désagréable …

« ' … '
-Comment? Que veux-tu dire?
-' … '
-Tu en est sur? Pourtant … Personne ne pourrait monter la façade du bâtiment. Et sans se faire remarquer de surcr … »
Une des jeunes filles tomba à la renverse. Un jeune homme, d'à peu près leur âge, venait d'entrer par la fenêtre. Il ne prêta pas attention aux jeunes filles mais, regardait fixement vers le sol. Comme s'il surveillait quelque chose. Finalement, il dénia enfin se tourner vers les jeunes demoiselles.
«Permettez moi de me présenter, je me nome Fetzan Erkitz. Je suis le fils du maitre de la guilde des alpinistes et je désirerais m'entretenir avec vous au sujet de la santé de notre monde. Comme vous le savez, le miasme dévore petit à petit nos terres. Afin de "protéger" ce monde, quelqu'un a trouvé la bonne idée de protéger l'arbre sacré des elfes. Cependant, la protection a été mal instaurée. L'arbre ne fournit plus de mana et génère du miasme à la place. Vous êtes aptes à m'aider afin modifier ces faits. C'est pour cela que je viens vous demander de m'accompagner.
-Je vais me faire une joie que de vous donner notre avis. Dépêchez vous de repartir de là où vous êtes venu ou on appelle la garde.
-Je vous prierais de n'en point faire. »
Le dénommé Fetzan Erkitz fit un mouvement rapide de poignet. Une petite sphère de foudre fit sont apparition. Celle-ci tourna légèrement autour du jeune homme avant de disparaître dans un même mouvement de poignet.
« Voyez mesdemoiselles, je suis un demi-elfe. Je suis donc apte à affirmer que vous aussi. Mon but est de détruire l'arbre sacré devenu arbre à miasme, pour en faire pousser un nouveau qui pourra, si la grande barrière est détruite, purifier ce monde et faire revenir les animaux à leur état normal.
-Un … Demi-elfe? Mais, ne sont-ce que des légendes?
-' … '
-Oui mademoiselle, c'est pour cela que vous avez pu sentir que j'usais de magie sans pour autant posséder de cette chose que vous appelez "formule cyclique".
- … ! Comment pouvons-nous vous faire confiance alors que vous lisez dans nos pensées !
-Il n'est possible de lire les pensées que de ceux qui acceptent d'ouvrir leur esprit. De plus, il faut obligatoirement passer par un Univers très légèrement parallèle qui est celui des esprits. La raison pour laquelle je vous demande de m'accompagner est pour que vous puissiez également en arriver à ce stade afin de pouvoir briser les portes de la grande barrière.
-' … '
-Qu … Quoi ! Mais t'es pas possible toi ! Bon d'accord, tu y vas ! Mais je t'accompagne pour être sûr que tu ne restes pas seul et que tu ne te fasses pas manipuler par ce type dont on ne sait rien !
-Si je ne vous ai rien dit à mon sujet, c'est parce que je trouvais inutile de vous donner des informations si vous aviez toutes deux refusé. Bien, tout d'abord, je vous demanderais de ne serait-ce que me tenir le bras. Je vais devoir user d'un sort pour fuir d'ici sans risquer de me faire arrêter et exécuter pour tentative de kidnapping de personnes royales.
-Tss ! Dans un sens, si vous vous faites arrêter au moins nous serons tranquilles nous.
-Pensez-vous? La terre périra du miasme d'ici une vingtaine d'années si on ne fait rien maintenant. Vous êtes tout autant concerné que moi ou qui que ce soit d'autre. »
Sur ces derniers mots, sans laisser le temps à une des deux filles de répondre, le jeune homme concentra une forte quantité de mana afin de se fondre en compagnie des demoiselles, dans une vague de foudre passant par la fenêtre et joignant les cieux.

À plus d'une dizaine de kilomètre de la cité impériale des terres célestes, un orage venait d'éclater. C'était rare mais, cela arrivait. La foudre s'abattait sur de petits arbres. Faut dire, il n'y avait pas grand-chose de haut ici. C'était une des rares terres à se trouver encore au niveau du sol. La lumière de l'étoile avait d'ailleurs du mal à l'atteindre, sans compter les nuages. Soudain, sans raison apparente, un éclaire frappa une zone où les arbres étaient inexistants. Les éclairs avaient déjà changé de zone … Le ciel commençait à s'éclaircir de nouveau. Sous la lumière de l'étoile, se trouvait maintenant trois personnes. Un garçon et deux jeunes filles.
« Bon, maintenant, il ne reste plus qu'à partir pour les terres dites élémentaires. Mais avant tout, profitons de prendre un peu de repos pour vous expliquer ce que je compte véritablement faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leakcim Kaminari

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Là ... Mais non, pas là ! LÀ !

MessageSujet: Re: Tales of Arboria   Jeu 10 Juin - 23:23

~Chapitre deuxième~

« J'ai du mal à comprendre, si vous désirez rassembler les quatre éléments de cette partie du monde, pourquoi partons-nous maintenant vers le prochain monde?
-Pensez-vous vraiment que vos frères vont me laisser partir alors que je viens de vous kidnapper?
-' … '
-Bon, je suppose que vous avez compris mon plan. Étant donné que dans ce monde personne ne croit en l'existence de la magie, il m'aurait été impossible d'essayer de convaincre quelqu'un qui n'est même pas familiarisé à ce domaine. Le seul moyen que j'avais, était de trouver quelqu'un susceptible de comprendre mes propos ou alors de croire à ce qui lui serait montré. Votre sœur était la personne la plus à même de comprendre que la magie existait bel et bien. La preuve, elle a senti que j'usais de magie. Enfin, vous, vous n'auriez jamais laissé votre sœur y aller seule. C'est pour cela que je suis allé vous trouver vous et que je n'ai pas cherché plus longtemps. Enfin, vous avez des frères qui tiennent à vous. Ils vont venir à votre "secours" et finalement me suivrons comme de bons petits toutous une fois qu'ils auront pris connaissance de la situation au travers le monde.
- … C'est quand même un peu malsain de votre part de vous servir ainsi des gens.
-' … '
-Oui, pas faut … Beaucoup malsain.
-J'aime être considéré comme le grand méchant que le monde doit détruire. »
Le petit groupe, composé des deux sœurs jumelles et du demi-elfe des terres montagneuses, avait monté un camp sur un îlot, un vrai. Comme au bon vieux temps avec de la mer autour. Bon, pour certain, ce n'était pas un miracle mais, pour les deux jeunes filles …
« Au fait, comment se fait-il que ce bout de terre ne soit pas dans les cieux comme le reste?
-Il est peuplé de golem des roches majeures.
-C'est-à-dire?
- … La roche majeure est une pierre dont la densité est telle que même l'esprit de la gravité n'arrive à les faire monter plus haut que le niveau de l'eau. D'ailleurs, cette île ne fait que flotter à la surface. Les golems de roches majeures sont donc des créatures créées par la magie dans cette roche.
-Créées par la magie? Comment une telle chose est possible?
-' … '
-C'est cela … Autrefois, les elfes était les seules personnes à pouvoir user de magie. Pour venir en aide au peuple des humains, ils ont mis au point une formule magique applicable sur différentes matières afin de pouvoir créer les golems. Les humains en ont beaucoup utilisé. Maintenant, les golems sont trop nombreux et les hommes ne peuvent même plus en contrôler la puissance. Les golems sont donc devenus de simples monstres qu'il est presque impossible de détruire.
-Et … S'il décide de nous attaquer?
-Comme je vous l'ai dit, cette île est actuellement au niveau de l'eau … Normalement, le niveau d'une telle île est bien plus bas. Les golems n'arriveront même pas à dépasser la moitié de l'île. Donc nous n'avons rien à craindre. Bon, ce n'est pas tout mais, il nous reste de la route à parcourir. Et, entraînez-vous pendant le voyage, là où nous allons, les golems de roches majeures ne seront plus autant affectés par la gravité. Et il y aura aussi d'autre golem … »
Rien de bien rassurant pensèrent en même temps les deux demoiselles mais, elles avaient accepté le voyage, il n'était plus temps à se plaindre … Quoi que, elle ne venait d'être mise au courant des danger que maintenant …

~*~
Cela faisait trois jours qu'ils marchaient, voguait et autres détails liés au moyen de transport qu'ils arrivaient à trouver. La grande muraille se faisait de plus en plus visible. Et surtout, les terres étaient de plus en plus sombres. Les ombres se faisaient plus longues. Et plusieurs autres détails qu'il est inutile de citer.
Soudain, une question de génie vint à l'esprit d'une des jeunes filles :
« En y repensant, pourquoi on a dû marcher tout du long? N'aurait-on pas pu tout simplement nous déplacer de la même façon que tu nous as sorties du château?
-Le mana corporel n'est pas infini. À votre avis, pourquoi ai-je proposer de prendre du repos une fois qu'on eut pris la fuite?
- … Pas faux. Sinon, tu ne nous as toujours pas demandé nos noms.
-Vous êtes respectivement Lenya et Aynel Sikoël, princesses du royaume des lumières éternelles. Plus les gens sont célèbre, moins il est nécessaire de leur demander des renseignements sur eux.»
Celle qui répondait au nom de Aynel laissa percevoir un petit rire, insonore mais, tout de même présent. Depuis le début de ces trois journées, c'était devenu un plaisir pour elle que d'entendre sa sœur se faire rabaisser par le jeune homme. Et comme Lenya avait l'habitude de toujours s'exprimer au lieu de réfléchir aux conséquences …
« Rigole. De toute façon c'est pas toi qui risque de te faire ridiculiser à cause de tes propos.
- …
-Tu ferais mieux de surveiller les tiens. Il n'est pas plaisant de se faire rappeler nos problèmes personnels par quelqu'un d'autre.
-Et qu'est-ce que tu en sais toi?
-Ma mère est également muette. Cependant, elle souffre aussi de cécité et de surdité.
- … Désolé.
-Ce n'est pas auprès de moi que tu dois t'excuser mais, auprès de ta sœur. »
Sur ce, le silence s'installa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leakcim Kaminari

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Là ... Mais non, pas là ! LÀ !

MessageSujet: Re: Tales of Arboria   Mar 5 Oct - 23:31

~ Chapitre troisième ~

« Il est scandaleux que la garde n'ait encore rien fait ! Les princesses viennent de se faire enlever et la garde n'a toujours pas été dépêchée ! Je demande à ce que le commandant soit démis de ses fonctions pour un retard pareil ! »
Un fou ? Non, juste un conseiller qui, comme tous autres conseillers, ne sais pas de quoi il parle. Devant lui se tenait le roi, le chef de la garde et le second de la garde. Aussitôt, afin de garder le plus de sérieux possible et surtout pour ne pas montrer trop de manque de respect envers le conseiller, le premier ministre, également présent dans la pièce, pris la parole.
« Je vous prie, monsieur, de ne point accuser la garde royale. Nous avons dépêché le jour même le plus de nos troupes autour de la ville et même de l'île volante afin de retrouver le terroriste. Nous n'avons hélas, rien trouvé. Nous ne pouvons pas suivre un ennemi que nous n'arrivons pas à repérer. Si nous avions pu, sachez bien que nous l'aurions déjà fait.
-Et, dernier point, à quoi bon démettre le commandant de ses fonctions puisque dès mon décès il reprendra se poste ainsi que celui de commandant du pays. »
Le roi et les deux militaires à ses côtés étaient partis dans un fou rire dont il ne fut pas aisé de les sortir. À tel point que le premier ministre demanda au conseiller de sortir de la pièce car la situation n'était plus tenable.
À peine le conseiller était-il sorti que le silence s'était fait. Ils ne les aimaient pas. La famille royale et le premier ministre n'aimaient pas les conseillers. De suite, ils reprirent la conversation qu'ils tenaient avant d'être dérangés.
« Comme je le disais, Lenya et Aynel ont dû suivre cet homme de leur propre volonté. Lenya ne se serait jamais laissé faire et Aynel est capable de sentir qui a des mauvaises intentions ou pas.
-Donc vous suggérez, votre majesté, que les princesses ont une raison bien particulière d'agir ?
-Hélas oui …
-Attendez père, ce n'est pas logique ! Si vraiment cette personne n'était pas dangereuse, pourquoi n'est-il pas directement venu demander audience plutôt que de tuer un garde et une servante avant d'enlever Aynel et Lenya ?
-C'est la seule entrave à ma théorie. C'est pour cela que je te demande, à toi Ralmen ainsi qu'à ton frère, de retrouver cet homme et de le faire prisonnier. Je veux m'entretenir avec lui le plus vite possible. Peut-être même, pourra-t-il m'être utile sur certains points.
-Que prévoyez-vous de faire père ?
-Il est trop tôt pour que cela te concerne. »
Il n'aimait pas qu'on lui dise ça. Mais il savait que de toute façon, son père lui révélait toujours ce qu'il devait savoir dans les temps. Donc si rien ne lui était dit, cela ne devait effectivement pas être important pour le moment.

~*~
« Attend Ralm ! Tu vas vraiment laisser tomber comme ça ? Père nous cache quelque chose et toi, tu vas juste lui dire d’accord on fait selon vos ordres sans rien dire ?
-Tu n’as pas assez d’expérience pour comprendre la façon de faire de père Liaukan. S’il dit qu’on n’a pas besoin de savoir ce qui ce passe, c’est qu’il vaut mieux pour nous d’éviter de l’apprendre.
-Et pourquoi ? Va-t-il du jour au lendemain nous annoncer que nos sœurs ne sont pas nos sœurs et qu’elles sont en fait des démons qu’on se doit d’occire ?
-Qui sait … Si ça se trouve, ce sont nous les démons …
-… Non mais, là ce n’est pas vraiment cool ce que tu dis. Surtout que tous ce que tu dis, tu le dis sur un ton des plus sérieux … On pourrait presque croire que c’est vrai. »
Les deux frères continuèrent à discuter comme ça tout le long du couloir qui les menait à la salle de garde. Une fois que Ralmen en ouvrit la porte, le jeune Liaukan se tut.
« Messieurs, nous avons un ordre du roi. Retrouver l’homme qui a enlevé les princesses et le faire prisonnier. Sa majesté le veut vivant. Nous commencerons nos recherches à dix kilomètres de la cité, en direction de l’étoile de Luna. Si vous désirer dire au revoir à vos familles, vous avez jusqu’à ce soir. Sur ce, bonne fin d’après midi. »
« Et tu les laisses comme ça en plan sans même leur donner plus de détails ?
-On a plus de détails ?
-Non.
-Donc oui, je les laisse comme ça en plan sans plus de détails. »
N’ajoutons rien, ils sont habitués à s’engueuler comme ça. Liaukan avait pour coutume de toujours chercher comment critiquer son frère. Mais ce dernier était depuis toujours reconnu comme incritiquable sauf quand il s’agissait de ses sœurs. Il avait même la mauvaise réputation de perdre toute raison s’il voyait l’une d’entre elle se faire martyriser. Mais bon, passons.
Le soir venu, les soldats quittèrent la capitale. Leur route était annoncée comme droite vers l’étoile. Mais tout le monde sais qu’il y a toujours des détours. Cependant, ils les évitaient un maximum. Aussi, fut-il possible de voir l’armée terrasser des monstres gigantesques, comme des golems de lumière, des basilics de temps à autres, des draconys blancs … Juste des monstres commun à la région en fait.

~*~
« Aussi ai-je entendu dire que les troupes royales étaient en patrouille par delà de chez nous. Il semblerait qu’un être démoniaque ait fait kidnapper les princesses.
-On nom de la Déesse, mais c’est atroce ! J’espère que les sieurs Ralmen et Liaukan arriverons à sauver leurs sœurs avant qu’il ne leurs arrive quelque chose.
-Cesser de dire des absurdités mesdames. Aucun être démoniaque ne survivrait sous une telle luminosité. L’être qui a fait kidnapper les princesses doit être tout ce qu’il y a de plus humain. Il ne serait pas étonnant que ce dernier ait un lien quelconque avec la famille royale et qu’il est fait kidnapper les princesses pour demander l’abdication du roi en sa faveur. »
« C’est incroyable comment les ragots circules … Non seulement, c’est rapide, mais en plus ils sont complètement absurdes.
-Au moins, ils n’iront pas se poser de question sur un groupe de trois personnes tentant de s’approcher, d’une même volonté, du mur qui fait la liaison avec les terres de Maxwell.
-Maxwell ?
-Je ne vous ai pas parlé de lui ? C’est l’esprit qui régit les quatre éléments primaires.
-Mais … N’est-il pas celui qui régit la gravité de nos terres ?
-'…'
-Effectivement, Maxwell est très souvent cité dans les registres pour son habilité à affecter la gravité. Mais nulle part il est dit clairement qu’il en était l’esprit. Ce car Maxwell est lié au stellaire, et non à la gravité.
-Mais alors, quel est l’esprit de la gravité ?
-Dans une ancienne mythologie, d’il y a plus de quelques millions d’années, il était le Dieu du temps. Certain trouverons cela absurde, mais c’est pourtant tout ce qui semble de plus logique.
-'…'
-En effet, le temps peut arrêter une chute. De même, il peut la révoquer. Il peut se compresser, compresser les objets présents dans la zone de compression. Je passe un grand nombre de ces habilités et je suis sûr que je n’en connais qu’une faible fraction.
-Mais … Aucun de nos frères n’a développé d’habilité à contrôler le temps.
-Avez-vous pu développer des habilités à user de magie ? Non. Car vous êtes régulées par votre formule cyclique. Il en est de même pour vos frères. Bon, nous nous sommes un peu trop attarder dans cette taverne. Nous ferions mieux de partir. »
« Pfft … Trois jours qu’on fouille l’île. Je suis crevé moi ! On va boire un coup dans cette taverne ? Le commandant ne rallerait pas si on récupère ne serait-ce que des ragots autour d’un verre.
-Ouaip … Ça devrait nous faire du bien. Mais, je ne prendrais probablement qu’un jus de fruit moi.
-Tu manques vraiment de savoir vivre toi.
-Disons plutôt que si nous devons rapporter des informations au chef, il vaudrait mieux ne pas être bourré quand on le croisera. »
Le soldat se tue. Son collègue avait de toute évidence raison. Tous deux entrèrent donc dans la taverne, bousculant par mégarde un jeune homme accompagné de deux jeunes filles. Un petit échange rapide, à savoir « Ho ! Excusez-moi » de la part du soldat et le jeune homme qui répond « Non, c’est moi » puis chacun tourne le dos à l’autre, suivant sa route. Soudain, le soldat s’arrête. Un détail, trois fois rien mais bien suffisant. L’homme n’avait pas l’accent du coin. Ni même de formule cyclique. Et pourtant, celle du soldat avait réagit au mana émis. Cet homme, il ne pouvait que être la cible.
« Hep ! Vous, arrêtez-vous !
-Zut … On accélère.
-Et si tu nous faisais profiter d’un de tes dons pour disparaitre en un rien de temps ?
-'…'
-Quoi ?
-'…'
-Mais quel imbécile celui-ci ! Pourquoi Ralmen a-t-il développé une barrière pareille ?
-À cause des Golem de soie … Et votre frère n’a fait que la renforcer afin de ne pas attirer les monstres de par la présence de l’armée.
-Comment ça attirer les monstres ?
-Les monstres sont plus où moins attiré par les fortes concentrations de personnes. Un voyageur seul à moins de risque qu’un groupe de dix personnes. Paradoxalement, en tombant sur des monstres, une personne seule à plus de risque de mourir qu’un groupe de dix personnes.
-'…'
-Hein ?
-Oui, la mer est juste derrière la muraille. D’ailleurs, je vous laisse continuer seules à cette bifurcation. Partez à droite, ensuite, vous suivez le chemin. Vous devriez arriver à un point d’eau. Plongez et vous passerez sous le mur happées par les courants. C’est le seul lieu où il soit possible de le franchir. Aussi, vous devrez user d’un art d’air pour pouvoir respirer. Bonne chance.
-Et toi ! Qu’est-ce que tu va foutre ?
-Juste les retenir sans tuer qui que se soit afin de vous laisser le temps de passer. Bon, go ! »
Le jeune homme s’était arrêté. Les jeunes filles continuaient à courir. Une centaine de soldat se tenait à l’arrêt, arcs parés face à lui.
« Mais pourquoi ai-je dit pas de mort moi ? Bon … C’est partit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leakcim Kaminari

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 10/06/2010
Localisation : Là ... Mais non, pas là ! LÀ !

MessageSujet: Re: Tales of Arboria   Mar 26 Oct - 13:30

~Chapitre quatrième~

Ils devaient être près de deux cents. Voire plus, après tout, ce n’était que le déploiement des unités archères. Il n’avait pas encore été rattrapé par les deux soldats, qu’il avait lâchement abandonnés à la sortit du bar entre autre. Enfin, les choses étaient qu’il était seul contre tous … Et pourtant, il ne semblait le moins du monde déconcerté. Bien au contraire, Fetzan paraissait même assez décontracté, un peu ennuyé de ne pas avoir le droit de tuer qui que se soit de part ses précédentes paroles mais, là n’était plus vraiment le problème. Un homme, relativement âgé, se montra alors derrière le groupe d’archer, un arc à la main droite.
« Vous qui vous tenez devant les forces armées du royaume, rendez-vous sans opposer de résistance. Nos ordres sont de vous présenter vivant à notre suzerain. Veuillez collaborer pour le bien de tous. »
Et la réponse fut tout aussi directe …
« Allez-vous faire foutre … »
La charge avait commencé. Les pauvres premières lignes n’eurent même pas le temps de bander leur arc qu’ils avaient déjà essuyé une première vague de coup. Les archers mages commencèrent donc à charger leur formule cyclique, l’ordre qui fut donner à tous, infliger le plus de blessures sans pour autant tuer. Mais fasse à un véritable mage, il fallait tuer. Les quelques fous qui relâchèrent leur sort trop tôt en subirent les conséquences.
«
I am the legacy of the lightning spirit … Thunder Blade ! »
Un arc de foudre se dessina au dessus du demi-elfe. Le ciel pris une teinte bleu violacé et l’arc tira une grande lance électrique vers celui-ci. Au contacte de la zone semblant être le ciel, la foudre fit naitre un nuage puis, parcourant ce dernier, elle se transforma en une lame gigantesque qui s’abattit avec violence sur les pauvres fous qui n’avaient plus la possibilité d’utiliser le miasme de leur formule, pour se défendre contre l’assaut brutale qu’était le mana pur. Et le jeune être ne s’arrêta pas là, à peine le sort était-il tombé qu’il avait déjà prévu son prochaine assaut. Joignant ses mains, il provoqua un courant électrique tout autour. D’un mouvement relativement rapide, il écarta les mains, provoquant une sorte de cage électrique entre ces dernières puis, d’un mouvement brusque cette fois ci, il fit apparaitre à la place de la foudre deux épées d’une teinte violacée. La suite, vous devez vous en douter … Une multitude d’assauts, de violents coups, tous portés par contre avec le plat des lames. Mais on entendait plus ou moins à tout va des « Lightning Blade, Super Lightning Blade, Lightning Rain ! » Un enchainement classique pour les connaisseurs, mais même quand on le connait, on le redoute tout particulièrement. Nombreux sont ceux qui disent que même utilisé par un apprenti, cet enchainement pouvait terrasser une wyverne aqueuse. Alors que dire de simples humains qui le subissent alors qu’il est utilisé par un maitre des foudres. Tous ceux qui avaient été touchés se sont écroulés de suite.
Un cri vint de loin :
«
Golem Arrow ! »
L’attaque fut rapide, puissante et précise. Le demi-elfe n’eut point la possibilité d’esquiver. D’un autre coté, il n’en était pas nécessaire, la flèche n’avait pour but que de repousser. Enfin … Enfin un adversaire digne de ce nom venait de se présenter devant Fetzan. Et pas des moindres semblerait-il.
« Sieur Liaukan, merci de votre intervention. Cet homme semble pouvoir user de magie comme si celle-ci faisait partie de lui. Nos n’arrivons pas à égaler son niveau.
- J’ai cru remarquer oui … Passez en retrait et continuez à tirer. Je prends la relève. »
Le nouvel arrivant ne portait qu’un vêtement léger, contrairement à tous les autres soldats qui eux étaient équipés d’une armure bien plus conséquente. Donc celui-ci devait être bien assez compétent pour n’avoir qu’un arc comme arme et armure. Et il semblait même se croire au dessus de son adversaire, à voir le comportement.
« Penses-tu vraiment m’avoir suffisamment observé pour te permettre de m’affronter ? Ou est-ce juste que tu en avais assez de me voir vaincre tes soldats les uns après les autres ?
- Probablement un peu des deux … Mais surtout, rends moi mes sœurs ! »
La discussion n’aura vraiment pas durée longtemps. Une pluie de flèche s’abattit sur les deux combattants, mais aucune ne fit mouche. Les deux opposants les évitaient comme s’il s’agissait de simples arbres dans une forêt bien éclairée. Par contre, les flèches tirées par le prince étaient tout de même d’un autre niveau, celles-ci il fallait luter pour les esquiver. Bon, Fetzan devenait foudre le temps que la flèche passe, mais sinon, il serait déjà cloué au sol au sens propre du terme. De même, aucun des coups d’épée portés par le demi-elfe n’atteignait Liaukan. Ce dernier faisait preuve d’une dextérité forte peu comparable. Et pourtant, alors que le porteur de formule commençait à s’essouffler et à grimacer, le manieur de foudre lui gardait le sourire. Son coup suivant fut tel que l’archer dut user de son arc pour parer et recula sous le choc avant de voir son adversaire s’éloigner également. Il était maintenant trop tard pour réagir.
«
I call on the lord of thunder. You, who reign on high peaks of electric mountain ranges, answered my request. Come to my side and release your holy lightning. I summon you, Volt ! »
~*~
Par mesure de clarté pour cette partie de l’histoire, les pensées d’Aynel seront retranscrites.
Les deux jeunes filles venaient d’arriver à près de cinq cents mètres du mur géant. Devant elles, une crevasse, juste assez grande pour que deux personnes y passent. Aussitôt, Lenya fit entendre son mécontentement, mais cela, tout le monde s’en serait douté …
« Mais il est complètement taré ! Il veut nous faire prendre un chemin pareil, alors qu’il nous a clairement dit qu’nous serions happées par le courant, ballotées dans tout les sens … Mais il n’a donc aucun respect pour les jeunes filles que nous sommes !
- '
Je pense qu'il veut surtout tester nos habilités. Il a dit qu'il cherchait onze personnes, chacune capable de maitriser un des éléments …'
- Et alors, ça ne change rien au fait que nous ne soyons pas apte à traverser ce truc là ! En plus, il a clairement dit que dans notre pays, trouver un être lié à un élément était presque impossible … Il n'aurait aucune raison de nous tester ou de nous faire mourir.
- '
Attends, j'y viens. Tu as surement remarqué ses habilités non ? Il aurait été parfaitement apte à traverser le mur d'où il voulait lui. Cependant, nous n'en somme pas capable pour notre part. Le seul coin plausible est ici. De plus, il nous a fait prendre énormément de détour avant de rejoindre la ville. Il nous a fait contourner presque tout un lac …'
- Heu … Oui … C’est vrai qu'il semblait faire beaucoup de détour. Mais, pour quelle raison, ça je l'ignore …
- '
Je pense que c'était pour éviter d'avoir à nous protéger contre des monstres trop puissants. Il a beau disposer d'habilités hors du commun, il ne dispose que de compétence offensive. Aucune n'est faite pour protéger autrui.'
- Donc … Tu penses qu'il veut nous faire passer par là afin de nous forcer à développer un art nous permettant de nous défendre ? Et il espère quoi ! Qu'on se fasse apparaitre des ailes ! Que des branchies nous poussent sur le cou ! Mais bon sang ! On doit traverser de l'eau et statistiquement parlant, aucune de nous ne peut contrôler celle-ci voir même l'air qui pourrait également nous aider !
- '
Au lieu de te plaindre, tu ferais mieux de te calmer et de faire comme moi.'
- C'est-à-dire ? Te taire et laisser les autres parler pour toi ?
- '
Fermes-la ! Si tu te concentrais ne serait-ce qu'un petit peu au lieu de déblatérer des imbécilités, tu remarquerais qu'il y a un flux de mana en provenance de cette conduite d'eau. De plus, j'ai l'impression que quelque chose nous appelle.'
- … Et … Que serait-ce ?
- '
Si tu la fermais un petit peu, je pourrais peut-être le dire …' »
Le silence régnait enfin. Ou presque … Il était possible d’entendre le remous de l’eau dans la crevasse, ainsi que des éclairs s’écrasant au loin. Lenya et Aynel étaient toutes deux plongées au plus profond de leur concentration. Aucune n’entendait ces deux détails.
« Bon sang ! Mais il fait trop de bruit à ce battre comme ça cet abruti ! »
Ou pas … Lenya avait déjà lâché, Aynel de son coté entendait autre chose …
« Toi qui domine sur la haine, appelles-moi. Je suis le démon des profondeurs, créer une sphère où vous pourriez respirer serait un jeu d’enfant pour moi. »
'
Qu'y a-t-il, que dites-vous ? Je en comprend pas …'
« '
Lenya ! Calme-toi ! Et essaye de te concentrer à nouveau ! J'entends quelque chose, mais dès que tu te relâches, je ne comprends plus rien.'
- Quoi ?
- '
Tais-toi et concentre-toi.'
- Merci bien … »
Les deux jeunes filles recommencèrent à se concentrer. Cette fois, Aynel n’essayait pas d’entendre, elle savait qu’elle, elle y arriverait. Non, elle envoyait le plus de son énergie vers Lenya pour que celle-ci ne perdre pas son calme. Enfin, la voie raisonna une nouvelle fois.
« Toi qui domine sur la haine, appelles-moi. Je suis le démon des profondeurs, créer une sphère où vous pourriez respirer serait un jeu d’enfant pour moi. »
« C'est quoi ça !
- '
Calme toi et écoute. À nous deux, on peut comprendre …' »
« Toi qui domine sur la haine, appelles-moi. Je suis le démon des profondeurs, créer une sphère où vous pourriez respirer serait un jeu d’enfant pour moi. »
Aynel avait entendu, Lenya elle n’arrivait pas à comprendre. Cependant, elle savait toute deux ce qui avait été dit.
« Mais bordel ! Ça veut dire quoi tout ça ! J'y pige que dalle ! Et c'est quoi cette histoire de dominer sur la haine ! Bon sang, je déteste ce genre de truc ! »
'
Lenya n’arrive pas à comprendre … Cependant, je suis sûr que c’est à elle qu’est adressée cette phrase.'
'
Vous qui vous adressez à nous, je ne pense pas être digne de vous répondre, mais je pense être apte à vous appeler. Laissez-moi parler pour ma sœur et octroyez moi votre pouvoir …'
« '
J’en appelle au démon des profondeurs, vous qui êtes l’envoyé du Dieu de l’océan, gardien des terres protégées de l’Atlantide, par mon art et par la présence de celle qui vous domine, répondez à mon appel et venez à notre aide. Votre pouvoir nous intéresse. Je vous invoque, venez à nous Kraken !' »
~*~
Une énorme sphère, totalement de foudre constitué, venait d’apparaitre. En son cœur, une deuxième sphère, bien plus dense était observable. Soudain, deux yeux se formèrent et la sphère se mit à parler.
« Bon …… Maintenant que tu m’as appelé, tu veux que je fais quoi ?
- Éventuellement, tu pourrais parler normalement … Non ?
- Boh …… J’ai bien le droit de m’amuser non ?
- Je parlais de la langue, pas de la syntaxe …
- Bon. Quelle action désirez-vous que je réalise pour vous satisfaire, vous qui m'avez invoqué ?
- Heu … Finalement reparle en langage des foudres, c’est lourd quand tu parle officiellement. Sinon, j’aimerais que tu fasses taire cette troupe d’archer et occasionnellement le truc contre qui je suis confronté en ce moment.
- Comme tu voudras. »
Et la sphère de foudre chargea, entrainant dans son sillage le pauvre archer. Arrivé à porté des autres archers, elle libéra une violente pluie de foudre que seul le prince réussi à esquiver. Mais cela ne s’arrêtait pas à une si légère attaque. L’esprit commençait déjà à charger un sort encore plus puissant. Le jeune invocateur, pendant ce temps, regardait Volt faire en utilisant deux trois sorts à droite ou à gauche histoire de réduire un peu ceux de l’esprit. Après tout, il avait promis de ne pas faire de mort … Cependant, quand l’esprit ne cibla plus que le second de la garde royale, Fetzan laissa faire comme si de rien n’était, car il avait la certitude que cela ne le tuerait pas. Néanmoins, la foudre ne toucha rien. Du moins, rien d’autre qu’un bout de métal puis le sol.
« Ralm !
- Reste en retrait, tu as bien combattu. Mes troupes et moi prenons le relais.
- Et … Qu’est-ce qui faut que je fais moi maintenant ? Vu que les cibles ont changé, je pense que les instructions aussi non ?
- Tu peux disposer … Je ne pense pas que ton aide sera utile dans les conditions suivantes …
- Ok ! À plus Fetz ! »
La sphère de foudre disparut. De même que les troupes archères battirent en retraite. Une vingtaine de soldats se trouvaient là. Tous armés d’une lance et d’une épée bâtarde. Ces soldats, ils étaient de toute évidence d’un autre niveau que ceux d’avant.
« Toutes mes félicitations jeune homme, vous avez réussi à tenir tête à deux cent cinquante cinq hommes entrainés pour supporter notre armé dans n’importe quel affrontement. Habituellement, il faut au moins autant d’homme pour espérer tenir contre eux. Enfin bon … C’était une jolie chose que vous avez utilisé là, qu’était-ce ?
- Une invocation, celle de l’esprit originel de la foudre.
- J’avais oui dire que les esprits se mourraient et que Volt fut le premier. Serait-ce faux ?
- Les esprits vivent sur une dimension différente de la notre. Le fait que Volt n’était plus vu était qu’il ne quittait plus cette dimension, afin de survivre justement. Mais récemment, le mana est légèrement remonté, il en a profité pour prendre l’air.
- Quel humour fort plaisant … Et sinon, quel est votre but ? Que je sache pour quelle folie je vous ferais enfermer avec inculpation de manipulation et tentative de kidnapping ?
- Essayez de me suivre, et peut-être découvrirez-vous ma raison d’agir.
- Messieurs, n’oubliez pas qu’il nous le faut vivant. Action ! »
Une nouvelle bataille commençait. Les hommes cette fois-ci, n’étaient pas aussi bien ordonnés que les archers. Mais ils n’en étaient pas moins bien organisés. Se confronter à eux allait être relativement compliqué. Ils ne laissaient que peu d’ouverture, ils maniaient leurs armes à la perfection et paraient sans difficulté aussi bien magie qu’attaque directe. Même l’enchainement des lames foudroyantes n’était que mouvement par rapport à eux. Comment pouvait-il y avoir une telle différence entre les deux sections de l’armée. Fetzan avait un semblant d’explication, mais il restait des zones d’ombre. La première explication était qu’ils avaient du observer les mouvements du demi-elfe mais, il n’y avait rien pour expliquer le fait qu’il y ait autant de différence tout de même entre les deux cents et quelques soldat et les vingt soldats ici présents. Il ne restait qu’une solution au maitre des foudres pour réussir à vaincre ses ennemis sans les tuer et en ayant encore la possibilité de rejoindre celles qu’il avait laissé en avant.
«
Doppelgänger ! »
« Charge le truc pour moi, seul j’y arriverait pas.
- Si tel est votre désir, mon maitre. »
Une image parfaite du jeune être fit sont apparition. Cette dernière fut de suite charger par un soldat. C’était une méthode souvent utilisé pour chasser les copies magiques des monstres mais, cette méthode ne marcha pas. Aussitôt, le commandant signala de ne pas s’en préoccuper, ce n’était qu’une image incapable de faire autre chose que ce qui lui avait été demandé au moment de son invocation, il fallait juste vaincre l’invocateur avant que l’action ne finisse.
« Peine perdue … Vous ne pourrez me vaincre avant que cela finisse. »
«
State of Lightning. »
Le combattant fit place à une petite sphère de foudre. Il ne faisait pas plus de trente centimètre de diamètre mais, on sentait que beaucoup d’énergie émanait de lui. Certaine énergie semblait aussi venir à lui. En un rien de temps, la sphère se trouvait sur les soldats proches. Un puissant éclair s’abattit alors sur eux. Par réflexe, les soldats avaient réussi à esquiver, mais la violence du choc les envoya tout de même à terre. Ils se relevèrent avec une certaine difficulté, mais réussir à réagir suffisamment vite pour ne pas avoir à subir une deuxième fois cette chose. Une demi-heure passa où les soldats ne firent qu’esquiver la boule. Au bout d’un certain temps, le Doppelgänger émit un son puis, commença à disparaitre. La sphère de foudre elle, revint à son état d’origine, et le maitre des foudres commença son incantation. Il n’avait pas besoin de charger d’énergie, juste catalyser celle déjà présente.
« I am made indignant to have to use of my lightning against you. Die !
I am the one who commands to thunder.
You who live in the land of the death,
Come forth and land me your strength,
In order to unleash the great divine lightning.
Now, all is over …

INDIGNATION !
»
~*~
« Bon sang ! Mais t’as vraiment pété les plombs toi ! Bon d’un autre coté, on a réussi à passer de l’autre coté du mur … Mais, s’il te plait, plus jamais tu ne nous fais apparaitre une pieuvre pareille …
- '…'
- Donc si ce n’est pas considéré comme ton invocation, c’est que tu as fait appel à Kraken par l’intermédiaire de l’énergie de ta sœur.
- Bordel ! Nous fais pas sursauter comme ça crétin !
- Toutes mes excuses, je suis encore un peu fatigué …
- '…'
- Moi aussi j’aimerais bien savoir ce qui c’est passé. »
« L’enfoiré … Si je le croise à nouveau, je le tue, je le tue, je le tue !
- Calme-toi Ralm, tu m’empêche de te soigner correctement. Et puis, il n’a tué personne. Il nous a juste mis hors d’état de le poursuivre. À croire qu’il savait ce qu’il faisait. Quand je l’ai affronté, à près de dix reprise il aurait eu l’occasion de m’occire. De même, quand il a fait appel à la grosse boule de foudre, il ne cessait de lancer des sorts pour à moitié contrer ce de la sphère.
- J’ai bien remarqué … Il veut qu’on le suive. J’ignore pourquoi, mais sais qu’on va le faire.
- Ouaip … Je suis comme toi. J’ai pas l’intention de laisser Lenya et Aynel avec ce type. »
« Et tu les as laissé en plan, comme ça, écrasé sous ton sort ! T’es un malade … Mais bordel pourquoi j’étais pas là ! J’aurais trop voulu voir leur tête ! Je suis sûr qu’ils doivent être en train de te maudire maintenant.
- '…'
- Oui, et occasionnellement s’inquiéter de notre sécurité …
- Je pense surtout que l’un veut me tuer et que l’autre cherche surtout à savoir comment éviter les problèmes que je leur ai collés …
- N’empêche, bien que tu les ais martyrisés, je pense que tu as trop géré.
- '…'
- Vous avez raison dame Aynel, il serait temps de se mettre en route et de trouver un village. De là-bas, nous ferons routes vers les marais dorés. Notre prochaine escale, le temple royal des serviteurs de Gnome. »
~Partie Première : Fin~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tales of Arboria   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tales of Arboria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE PURSUIT TALES ▲ all of a mind trick
» Le dernier né : Feery Tales
» Tales of Buffy
» Oxanna Prescott • tales of a curious blonde woman
» Equestria Tales.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tsubasa Oto Rpg :: HRP :: Créations :: Écriture-
Sauter vers: